Coming of Age Day at Genki

21/01/2013 - Pays : Japon - Imprimer ce message


 

Bon, les photos sont déjà sur Picasa, mais faut quand même que je vous explique un peu...

 

Tous les ans au Japon, le 2ème lundi de janvier, c’est le Coming of Age Day (et ne me demandez surtout pas comment ça se dit en japonais !!).

 

La partie visible de l’iceberg, c’est un jour férié, pendant lequel toutes les jeunes femmes qui ont eu 20 ans dans l’année (ou qui vont les avoir courant janvier ou février...) s’habillent de manière traditionnelle. C’est très sympa, ça veut dire des kimonos partout en centre ville !!!

 

En ce qui me concerne, jour férié voulait dire pas cours, mais l’école proposait des activités à la place.

 

Au programme, le matin on a commencé par une (trop courte) séance de calligraphie, puis des jeux (un jeu de carte genre 7 familles avec des lettres japonaises, et un autre où, les yeux bandés, il faut remettre sourcils, yeux et tout ce qui le compose sur un visage, le tout en japonais sans connaître le vocabulaire bien sur !!) on a bien rigolé !

Ensuite, visite au temple du quartier, puis mini-cours de confection de sushi : Itadakimasu !!

Pour la digestion, une danse traditionnelle avec des dragons...

 

Le tout en compagnie de quelques volontaires japonais (et oui les jours férié, en France ou au Japon, c’est pareil, les profs ne travaillaient pas !), tous élèves de FCC, l’école d’anglais qui organisait la journée.

 

Pour être honnête, je crois que les japonais étaient les plus intéressés par la fameuse danse des dragons, c’est à priori quelque chose de très technique (et physique ?!) et peu de personnes sont encore en mesure de la pratiquer... Du coup, mes petites japonaises étaient toutes contentes, c’était la 1ère fois qu’elles y assistaient !

 

Le fait d’être avec des japonais ce jour là m’a aussi permis d’apprendre que, même si je m’en doutais un peu, le japonais moyen ne cuisine quasiment jamais chez lui, et en tout cas surtout pas les sushi...

Les sushi, ça se mange au restaurant, ça s’achète au supermarché ou se fait livrer, un point c’est tout !

 

En creusant un peu sous l’iceberg, à priori, la journée typique d’une fille de 20 ans lundi dernier c’était :

Petit déjeuner en famille, matinée dans un lieu  qui « n’est ni un temple, ni une mairie, mais un genre de lieu public un peu fait pour ça », déjeuner au restaurant, puis on fait le tour des membres de la famille et des amis pour aller montrer son beau kimono (qui a du coûter relativement cher), au milieu de tout ça on trouve le temps d’aller au temple, et enfin, on fait la fête !!

 

En écrivant ce post, je me rends compte que j’ai complètement oublié de demander à quelqu’un si c’était une journée spéciale aussi pour les jeunes hommes de 20 ans (sans le kimono bien sûr !))

 

Pour ce qui est du temple,  à force d’aller voir des cérémonies, je commence à me faire une bonne idée (enfin j’espère ?) de ce qu’il s’y passe en ce début d’année :

-          1ère chose, c’est plutôt festif, il a des « baraques à bouffe » qui s’installent partout sur les trottoirs aux environs du temple qui fait un festival, et beaucoup de monde partout !

 

-          2ème chose, là où une connaissance plus approfondie s’imposerait, chaque festival, chaque temple, tout est très spécialisé (exemple, les étudiants vont au temple de Dazaifu pour réussir leurs études...)

 

-          C’est la nouvelle année, on fait la (longue !) queue au temple pour faire un v½u en jetant une pièce de 5 yen, en frappant 2 fois dans ses mains, on s’incline et on tire la corde pour faire sonner la cloche ! Ca va très vite, et ensuite on laisse docilement sa place au suivant...

 

-          Ensuite, on va prendre au hasard une « fortune » parmi les petits bouts de papiers pliés, là 2 options :

 

-                         Elle est bonne, on la garde chez soi, pour que tout se passe bien jusqu’à l’année prochaine !

 

-                         Elle est mauvaise, on la replie tout en longueur, et on l’accroche à un fil prévu à cet effet, ou une branche d‘arbre, d’arbuste, tout à l’air de faire l’affaire ! En plein air, le papier doit finir par se désintégrer avec les intempéries, et les choses pas sympas marquées dessus disparaissent avec lui !

 

-          Enfin, on est jamais trop prudent, on ne repart pas du temple sans son omiyage !

 

-          On peut l’acheter, le gagner à la loterie, il peut prendre la forme d’une flèche, d’un éventail... Il reste bien sagement à la maison toute l’année, attrape et enferme toutes les mauvaises ondes qui pourraient y entrer !

 

-          Bien entendu, l’année prochaine, on n’oubliera pas de revenir dans le même temple, ce même jour, et on rapportera sa bonne fortune et son omiyage pour tout faire brûler et que touts les mauvaises ondes accumulées dans l’année s’envolent en fumées !

 

Voilà, vous savez tout !!

 

 

PS : Ma fortune était bonne, elle englobe tout un ensemble de sujet... Perso, j’en retiens surtout les lignes suivantes :

« Travel : No problem.

Business : Take your time.

Study: Work hard or you’ll lose.”

Pour un petit papier pris au hasard, ça tombe plutôt pas mal, non ?!?


Imprimer ce message
Syndication :

Copyright © Nomade In Oz Tous droits réservés. Theme by Laptop Geek adapté pour Kikooboo.